L'Homme et la Pomme

Publié le par LAFONT

Il y a bien longtemps de celà, à une époque bien reculée, lointaine au possible afin qu'on ne puisse pas me dire que j'ai une fois de plus perturbé votre perception de l'Histoire, chers contemporains qui me lisez en ce moment, il y avait donc des Hommes qui vivaient comme il se doit dans une contrée dont je n'ai toujours pas retrouvé le nom, même dans les encyclopédies les plus savantes. Aucune importance ...
A cette époque, bien reculée et bien lointaine, afin qu'aucun vestige ou descendant de témoin ne me contredise, les Pommes n'existaient pas. Comment ça ? Les Pommes, c'est pourtant un fruit des plus communs et des plus consommés ! Eh bien, pas à cette époque, voilà c'est tout, et encore moins dans cette contrée dont je tairai le nom que je viens de retrouver en feuilletant le dernier Géo. Je ne vous le dirai pas, comme ça, les descendants actuels de cette contrée resteront à l'abri de vos questions indiscrètes. Sachez, chers lecteurs, que je tiens moi-même la  version de cette histoire du dernier chamane ce ce peuple, qui me l'a conté en partageant avec moi la Pomme Magique Universelle (ou PMU en européen moderne). Je ne peux remettre en doute les écrits traditionnels qui ont fondé la grande civilisation des Rongeurs Traditionnels de Trognons, qui ont donné leur nom à cette longue période de leur histoire que l'on appelle aussi  R.T.T.
La Pomme a représenté durant des millénaires le vecteur de stabilisation qui a permis la survie de ce peuple en les aidant à traverser les aléas historiques.
Donc, il était une fois, il y a bien longtemps, les Hommes. Nuls ne sait comment ils étaient venus, les Hommes. Les théories sont pourtant autant nombreuses que fumeuses, autant jubilatoires que blasphématoires ! Semence divine, crachat diabolique, côte d'Adam, zoophiles extraterrestres ... Quand je pense que certains s'entretuent et font des procès pour de telles considérations.
A cette époque, donc, des Hommes, mais pas de Pommes. Pour tuer le temps, les Hommes mâchaient des Gommes, en effet inutiles vu que l'écriture n'avait pas été encore inventée, il fallait s'en débarrasser d'une manière ou d'une autre car elles poussaient comme du chiendent.
Lorsqu'ils étaient fatigués, les Hommes piquaient un petit Somme, discètement, sans lui faire mal, et sans se faire voir par le Chef, toujours à l'affût des feignants comme moi et vous.
A cette époque, les Hommes étaient fortement impressionnés par les phénomènes célestes et terrestres qui nous semblent si anodins de nos jours : Tsunamis, grippe aviaire et fièvre jaune, débats des Présidentielles, la nouvelle Clio et chutes de grenouilles roses, agent orange, marées noires, traite des blanches et j'en passe.
Industrieux, les Hommes construisaient des Dômes, pour se protéger de toutes ces saletés avec lesquelles nous avons fini par cohabiter, par la force des choses et surtout de la pression économique.
Lorsque ils avaient du mal à payer les retraites des plus anciens, ils élevaient des Mômes, délicate opération qui consiste à dupliquer un de ses semblable sans trop de ratés.
Dès que les petits d'Hommes commençaient à construire des petits Dômes, les anciens étaient jaloux, et allaient noyer leur aigritudes dans le Romme, une boisson alcoolisée extraite du Rizhome de Bibendomme, une plante non protégée qui croissait dans des réserves radioactives  de pneus usagés. Pour faire passer tout ça, une bonne tranche de Tomme entre deux Tomes des Mémoires de Jean Pierre Coffe et tout allait pour le mieux pour raffermir les liens sociaux et s'accrocher les Atomes entre copains !
Je pourrai vous laisser là, vous quitter sur cette note d'un vibrant optimisme, si un évènement des plus étranges n'avait perturbé d'une manière radicale la vie des Hommes.
Un jour, un Homme prénommé Stanislas ou Eusèbe NewPomme, qu'importe, son prénom n'a aucune importance ici, un Homme donc vint piquer un petit Somme sous un narbre. En cette époque reculée, les arbres n'existaient pas encore,  et impossible d'en acheter chez Jardiland ou Bakker.
Donc pas d'arbres, mais des narbres, ce qui revient parfaitement au même.
Eusèbe (ou Stanislas) prit donc une aiguille toute neuve et exempte de M.S.T.  (les MST sont les oeufs de la Mouche Sté  Tsé, cette dernière a la fâcheuse habitude de pondre dans les aiguilles, eh oui, elles trouvent celà rigolo d'essayer de faire passer l'oeuf dans le chas, idée empruntée aux Araignées qui s'amusent comme des couturières aux moeurs hallucinogènes).
Avant de se mettre en position requise pour le Somme, notre Homme piqua le tronc du narbre avec l'aiguille. Ce rituel millénaire, transmis de génération en génération, garantissait un sommeil de plomb à celui qui s'y conformait avec scrupule. Sans grande suprise, il ressentit un grand choc sur la tête, et il perdit immédiatement conscience.
Lorsque ses yeux se rouvrirent, quelques heures plus tard, il loua le narbre pour son extrême bienveillance, en effet, il avait dormi deux heures de plus que de coutume, et serait donc rémunéré en heures supplémentaires par le Chef.

Son regard fut attiré par des sphères dans les tons rouge jaune, qui jonchaient le sol autour du narbre.

"Nom d'une Pomme !" s'écria-t-il !


Il ramassa un de ces globes, et, glouton comme tous ses congénères, s'empressa de la dévorer.

Il trouva ça si délicieux qu'il en rapporta au village. Au bout de quelques jours, chacun put se rendre compte des bienfaits de la Pomme, tombée du ciel, et elle devint un symbole sacré pour le peuple des RTT.
Astucieux, les Hommes entreprirent alors la culture intensive de la Pomme, après avoir remarqué que les Pommes se reproduisaient comme eux, par le biais de petites graines qu'il suffisait de planter au bon endroit et au bon moment !
Le chamane des RTT m'a confié quelques photos, dans lesquelles vous découvrirez quelques aspects notable de ce fruit sacrés d'entre les fruits, de par son origine céleste, et son effet notable sur le transit intestinal, sans compter d'innombrables autres vertus que vous trouverez sur Wikipedia !


Les Hommes ont longtemps utilisé la Pomme comme instrument de mesure. On dit communément : Haut comme Trois Pommes. La Pomme est fort respectée dans ce pays, beaucoup moins que le balai, par exemple, car on dit communément : C... comme un balai.

 

Je vous souhaite un très bon week-end et une bonne semaine à venir !

Merci beaucoup de vos nombreuses visites et de vos commentaires chaleureux.

YVES

Publié dans Mes photos macro

Commenter cet article

fabrizio 19/02/2007 23:35

this photos are wonderfuls

Roland 16/02/2007 16:43

Un petit trèfle pour un super week end. Amitiés, Roland

christel 16/02/2007 15:44

coucou bonjour ! les résultats du concours-bannière sont en ligne !!! ça n'a pas été simple ces votes apparemment , mais bon , on y est arrivé quand même !!! lol bonne journée , bisous, christel

A-L 16/02/2007 13:06

Ah ha ha ha ha ha ha ! Tu es GrosDodo, j'ai tout vu sur le blog de Nathalie !
Bon bon, revenons au sujet : j'adore la couleur de ces pommes.

Naturella 16/02/2007 12:33

La pomme, la pomme...ça me dit quelque chose.... Ce n'est pas ce fruit que croqua Eve dans l'arbre de la connaissance ? A-t-elle pris le temps de le regarder ce joli fruit ? Pas sûr... Si elle avait vu tes photos, elle aurait peut-être passé plus de temps à le regarder et aurait attendu pour le manger... Cela aurait changé beaucoup de choses ! :-)allons, je cesse mes divagations et t'embrasse, Yves.