Lumières dans la Nuit

Publié le par LAFONT

En cette nuit du 24 décembre, je m'éveillai le coeur battant à tout rompre, en proie à une forte émotion. Mon regard fut attiré irrésistiblement par de vagues lueurs qui tremblotaient au delà des vitres gondolées de ma fenêtre. Intrigué, je me levai et posai mon nez sur le verre glacé. Ce dernier s'embruma rapidement, tandis qu'une vapeur éthérée s'échappait de mes lèvres transies. Ce contact avec le froid extérieur ralentit un moment les battements de tambour qui percutaient violemment dans ma poitrine.
Réprimant des craintes sans fondement, j'enfilai ma pelisse thermogène en simili poils de grenouille qui m'avait été offerte après l'application du décret Bardot de 2037. Ces charmants amphibiens étaient en effet en voie d'extinction, menacés par une variété mutante de crapauds asiatiques géants et cannibales. J'enfilai également mes bottes de Sept Lieues que j'avais piqué à un ogre de passage, on ne sait jamais, les campagnes ne sont pas sûres, même si Zarkos, le nouveau Dictateur du pays, a instauré des milices privées locales sans peur et sans reproches, en dehors de quelques bavures promptement essuyées.
L'infâme Zarkos avait pris le pouvoir à la suite d'un coup d'état, exilant Ses-Grosses-Laines, première femme Présidente de l'histoire du pays, dans un obscur musée archéologique désaffecté du Poitou-Charentes, l'AnticoScope je crois...
Il y a maintenant des décennies que j'attendais ce moment, après maintes occasions ratées, nombreuses déceptions, et canulars incalculables, sans compter les expériences secrètes de l'Hexagone, équivalent français du Pentagone américain. Ce moment, qui allait enfin donner un sens à mon existence, c'était la remcontre avec des êtres venus d'ailleurs, certains parlent du Troisième Type, mais je n'ai jamais compris quels étaient les deux premiers.
Depuis que je suis né, je sais qu'il existe d'autres intelligences dans l'univers. je n'ai pas besoin de preuves, je le sais, c'est tout. C'est une sorte de foi, inébranlable, qui me tiendra toute ma vie dans l'expectative de la Rencontre Suprême. Curieusement, je ressentais leur appel une fois l'an, le 24 décembre précisément, un jour ma foi tellement ordinaire, aussi froid et gris que les autres, surtout depuis l'arrivée de la Grande Glaciation de 2019, la Gégé comme on dit chez nous. Une sorte d'hiver éternel s'était abattu sur le monde, les partisants du Réchauffement Climatique s'étaient bien fait avoir ! Les systèmes de transmission et de télécommunication avaient gelés, donc plus d'Internet, plus de téléphone, plus de télé, plus de blogs ... L'enfer, quoi, mais sans la chaleur.
Comme une grande partie de la population avait gelé, il ne restait que quelques survivants isolés, dont j'étais, et qui survivait tant bien que mal dans une vieille cabane au fond d'un encore plus vieux jardin. J'avais isolé les parois avec les nombreux livres que j'avais lus et relus.
Pour passer le temps, j'écoutais en boucle les chansons de Barrueco sur un antique lecteur MP7 alimenté par un convertisseur qui transformait le froid en électricité, dernier éclair de génie de la décennie. Je ne sortais que pour décongeler quelques légumes, au moins, dehors, la nourriture se conservait longtemps. Vous voici donc dans le contexte de ma nouvelle aventure.
Nouvelle, oui, car il y en a eu d'autres, je vous les raconterai une autre fois. Pour vous convaincre de la véracité de cette rencontre, j'ai réalisé quelques clichés avec mon appareil photo CanoNikOlympuSony (256 mégapixels, objectif 10mm-2500mm, carte mémoire holographique de 16 Téra octets).
Voici donc en exclusivité MacroCosmic le résumé illustré de ce premier contact avec des entités extra terrestres.

 

Tout a commencé lorsque je suis sorti dans mon jardin, frissonnant et bien emmitouflé. Dans le ciel se tortillaient de drôles de petits serpents lumineux et multicolores. Ils se rapprochaient à toute allure en gigotant comme dans les films d'Indiana Jones. Ils se pliaient et se dépliaient en sifflant et en déformant l'espace temps autour d'eux. Ils devaient bien mesurer quelques kilomètres de long.
Je n'avais jamais entendu parler d'OVNIS (Objet Virtuel de Nature Inconnue et Silencieux) de cette nature, malgré mes nombreuses lectures sur le sujet. D'où venait ce vaisseau vermisseau géant ? d'Orion ? de Bételgeuse ?
Aucune indication extérieure ne pouvait m'informer sur son origine.

 

Soudain un gros coup de tonnerre ébranla les cieux ténébreux. Une étoile filante illumina le firmament nocturne, avec, accroché à sa queue étincelante, le drapeau des extra terrestres ! Ils avaient vraiment fait très fort. Quelle technologie de pointe pour obtenir un résultat si spectaculaire.
Ce devait être une civilisation fort ancienne et en avance de plusieurs millénaires sur la nôtre. Je restais immobile, fasciné et hypnotisé par ce spectacle majestueux.

 

Un grand silence se fit ensuite. Le vaisseau Père ou Mère (je n'en sais fichtre rien du tout) se figea. Inquiet, je me cachai derrière une bonne femme de neige (on en voyait de plus en plus depuis la Loi Beauvoir-Junior de 2022 sur la Parité).
Je vis alors une multitude de petits êtres lumineux, descendre du ciel, sur d'étranges véhicules, d'autres sur des échelles anti-gravité et de curieux parachutes. C'était une véritable invasion, digne de celle décrite par Orson Welles !

 

Les Extra Terrestres se répandirent par myriades dans les environs. Ils illuminaient de leur présence irréelle toutes les maisons encore existantes. Ils restaient en suspension sur les toits, le long des fenêtres, et brillaient de tous les feux de leur corps de lumière.
Accaparé par ce spectacle unique en son genre, je n'avais même pas vu que certains de ces personnages avaient pris possession de mon humble demeure. Une voix caverneuse, comme venue de très loin, me fit sursauter :
- "JOYEUX NOEL"
Quel langage étonnant, ces syllabes chantantes étaient un délice à écouter. Il n'y avait que Barrueco pour les égaler ! je me retournai et à ma grande stupéfaction, je compris que j'étais face à un être venu des profondeurs de l'espace. je ne savais quoi lui dire, sa langue m'était parfaitement inconnue.
J'esquissai alors un geste générique, levant ma main droite, comme pour dire "je le jure", dans l'espoir qu'il interprétasse cette posture comme un signe de paix universel. L'être me regarda alors d'un air impossible à interpréter et resta ainsi, ses yeux dans les miens. Dans un éclair de lucidité, je prononçai à mon tour, avec une certaine maladresse, la phrase que j'avais entendue :
- "NOYEUX JOEL"
L'être se teinta alors d'une couleur verdâtre plutôt inquiétante. De toute évidence, son attitude troublée me montrait que j'avais du me tromper quelque part.

 

Je bredouillai alors : - "JOYEUX NOEL" L'être venu du cosmos esquissa alors comme des petits pas de danse, et sauta en l'air plusieurs fois de suite en répétant cette phrase, dont je ne comprenais toujours pas le sens.

 

Ce premier contact visuel, physique et auditif m'avais laissé dans un état d'excitation grandiose; tous mes rêves d'enfant s'exauçaient enfin, j'étais en contact on ne peut plus direct avec des entités ET ! Je me demandais alors à quoi pouvait ressembler leur écriture, si toutefois ils utilisaient un moyen de communication aussi désuet et primitif.
Ils devaient être télépathes, car ils marchaient sur des jambes, comme nous, et avaient le pouvoir de lire dans mes pensées. D'un claquement de doigts, ils firent apparaître de jolis pictogrammes colorés, et, me les montrant du doigt (ils n'avaient en effet qu'un seul doigt, c'est bien suffisant quand on y pense), ils répétèrent cette phrase qui avait démarré notre premier contact :
- "JOYEUX NOEL"
A mon tour, je lisais un à un les symboles lumineux, et sentis alors une profonde sérénité envahir tout mon être.

 

Ils me prirent alors par la main, et me conduisirent dans un petit local tout neuf, non fumeur, qu'ils destinaient aux réunions. Ils me désignèrent d'office Ambassadeur Pénipotentiaire de la Terre, ou APT pour faire plus court.
Les ET avaient pris possession de notre planète. Ils entreprendraient prochainement le rétablissement d'un climat propice à la renaissance de la civilisation. je serai le futur Président du Monde Unifié ou PMU pour faire plus court.
En contrepartie, chaque année, les hommes devraient célébrer l'arrivée des ET, le 24 décembre au soir, pour ne jamais oublier les bienfaits dont ils nous avaient comblé.
La Chine fut désignée d'office pour produire nombre de produits dérivés qui inonderaient les grandes surfaces et les toitures des maisons. Les droits télévisés furent accordés exclusivement à la chaîne TF1-Monde pour retransmettre les festivités. Internet fut remis en service, et Over-Blog devient le Blog des Blog une fois pour toutes. Barrueco devint le chantre des êtres de lumière, et ses tubes eurent un succès planétaire :
 "Petit Papa Noël", "Mon beau Sapin" (le sapin avait disparu suite à des manipulations OGM qui avaient mal tourné), ont été disques de diamant en 2028.
Une fois tous ces détails réglés, les ET repartirent chez eux, et le monde continua de tourner...

 

J'ai enfin achevé l'écriture de ce témoignage, hors du commun, vous en conviendrez bien volontiers ! Je vais en confier le texte à FireFox, mon fidèle renard voyageur. Pour suivre l'exemple du Père Noël, il ira de maison en maison vous en déposer une copie, vous aurez même un peu de place pour y mettre vos commentaires, que je lirai lorsqu'il reviendra. Je ne manquerai pas d'y répondre, vous êtes des Terrestres Extra !

Je vous remercie de votre fidélité et de votre intérêt
pour mes articles.

Je vous souhaite un bonne fin d'année
et mes meilleurs voeux de santé et de bonheur
pour l'année 2007

Amitiés à tous et à toutes

YVES

Publié dans Mes photos macro

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

G de B 10/01/2007 22:46

Mieux vaut tard que jamais... Je viens de lire ton texte qui m'a beaucoup amusée !

Joël 06/01/2007 16:25

Bonsoir Yves,
très bel article ! superbes photos et très bon texte !
Ca me donne envie de reprendre un peu la lecture de SF que j'aime beaucoup mais c'est très cher maintenant les livres de poche, surtout quand tu lis ça en deux ou trois jours :(
A bientôt et

Joël.

Nathalie 06/01/2007 15:02

coucou Yves!!! tu peux pas savoir comme je galère pour venir te laisser un com depuis quelques jours!!! aujourd'hui j'ai réussi!!!! alors j'en profite pour te faire plein de bisous! passe un bon week-end!

christel 06/01/2007 13:32

Je profite de l'absence de barruec' ce week-end pour comploter dans son dos ...mais c'est pour la bonne cause , je vous rassure !!! pour çà j'ai besoin de votre complicité et de votre aide !!! Je compte sur vous tous , bisous et bon week-end ! christel

plumette 05/01/2007 22:35

Que la merveilleuse magie de tes photos et de tes mots  continue d'enchanter toutes nos visites de cette nouvelle année que tu fais jaillir déjà de mille éclats de joie et de bonheur.
Tous mes voeux les plus sincères pour 2007 accompagnés de gros bisousdes étoiles .