Quelques conseils pour commencer

Publié le par LAFONT

La macrophoto est soumise à un certain nombre de contraintes, et amène à des compromis qui font que, pour les débutants comme moi, plusieurs dizaines de clichés sont nécessaires pour un seul réussi ! Voici quelques considérations dont l'observation permettra d'avoir des clichés intéressants.

La macrophoto se fait de manière rapprochée du sujet (moins de 5 cm en "super macro", à une quinzaine de contimètres en "macro normalle"). Les problèmes posés par la proximité du sujet sont les suivants :

L'appareil provoque fréquemment une ombre sur le sujet, donc une perte de lumière qu'il faut compenser par des temps de pose plus longs, par l'usage d'un flash, par une augmentation de la sensibilité ISO, où par une ouverture F plus petite.

Or, la diminution de l'ouverture F (inférieure à F8 pour les numériques) réduit la profondeur de mise au point, et un flou apparaît à quelques millimètres de la zone de mise au point. Je prends pratiquement toutes mes photos à ouverture maximale F8, l'appareil étant réglé en mode A (priorité à l'ouvertture).

L'augmentation de la sensibilité ISO consiste en une amplification des signaux issus du capteur CCD et amène un bruit de fond perceptible si on grossit un peu l'image. Sur la plupart des appareils numériques, la sensibilité de base (sans amplification supplémentaire) est entre 50 et 100 ISO. A partir de 200 ISO, ce bruit de fond devient très gênant, notemment sur les photos très précises, comme les macro photos, on perds un grand nombre de détails intéressants. Dans mon cas, je garde systématiquement la sensibilité à 50 ISO pour ne pas dénaturer l'image brute du capteur. Il existe des fonctions de réduction de bruit, qui se révèleent plus où moins efficaces. Il faut noter que ce bruit de fond est bien moins gênant sur les reflex numériques, que l'on peut pousser à 400 ou 600 ISO, grâce à la grande dimension de leur capteur (capteur plus grand, donc plus de lumière).. il faut donc éviter de faire des macrophotos en mode Auto, car l'appareil modifie le réglage ISO en fonction de la lumière ambiante !

Donc, que reste il ? eh bien le plus important, c'est à dire la lumière.N'oublions jamais qu'une photo n'est qu'une représentation de la lumière qui nous parvient du sujet. Avec une ouverture F8 et une sensibilité de 50 ISO, si le sujet est assez bien éclairé (de préférence au soleil le matin ou en fin d'après midi), une vitesse d'exposition de 1/125e persmettra de bonnes photos à main levée. En dessous, un trépied est incoutournable sinon le flou est garanti ! Il faut se rappeelr également quer plus on grossit le sujet, plus les mouvements sont démultipliés, comme avec un téléobjectif. Donc, au 1/60e ou 1/30 de seconde, le simple fait d'appuyer sur le déclencheur provoque un "bougé" perceptible et un cliché inutilisable. J'utilise une télécommande à fil reliée sur le port Usb de l'appareil photo, et qui permet de régler le zoom ainsi que le déclenchement de la photo. Le trépied est alors nécessaire pour réduire els mouvements de l'appareil. La situation idéale en cas de faible lumière c'est un retaradteur ou une télécommande, un trépied, mais là, il faut un sujet pratiquement immobile lors de la prise de vue. Par pitié, évitez le chloroforme ou l'éther, sinon je porte plainte à la SPI ! attendez plustôt un rayon de soleil, bien orienté.

Le flash est très délicat à utiliser en macrophoto, car la proximité de l'éclair brûle les couleurs, effraie le sujet, et dégrade les couleurs naturelles. Je suis en train de bricoler une lampe de 5 watt à base de diodes LED blanches, qui sera fixée sur une flexible sur la griffe flash. les nouvelels générations de leds blanches sont très puissantes, et couvrent le spectre solaire pour certains modèles, ce qui garantit une bonne restitution des couleurs.

Donc, autant que possible, j'évite l'emploi du flash, sauf parfois en réglant sa puissance au minimum. Essayez un mùaximum de "jouer" avec le soleil, selon sa position. J'ai remarqué que le soleil en milieu de journée a tendance à "blanchir" les couleurs. Comme pour le flash, les reflets sont toujours gênants. J'ai également utilisé un petit réflecteur maison (papier d'alu sur un carton) pour renvoyer un peu de lumière vers le sujet.

Conclusion (partielle) : Pensez toujours LUMIERE avant de prendre une photo, j'espère que ces petits conseils (issus de mon expérience personnelle) aideront ceux qui ne savent pas très bien comment régler leur appareil. N'hésitez pas à m'en parler ici, j'ai de toute façon beaucoup à apprendre sur le sujet !

A vos appareils, merci de m'avoir lu jusqu'au bout !

 

 

Commenter cet article

fleur de lys 27/11/2010 02:31



Bonsoir,


J'ai trouvé votre articile et vos conseils très intéressants. Je ne m'y connais que très peu en matière d'APN pourtant je fais énormément de clichés très rapprochés en mode macro pour mon blog.
Je regarde des modèles pour en acquérir un nouveau plus puissant mais qui soit adapté à mon utilisation ( donc de près ), auriez vous un modèle précis à me conseiller ? Quel choix dois je faire,
un reflex, un bridge ? Je vous remercie à l'avance de vos conseils et espère ne pas vous déranger...



Manu 19/09/2008 20:51

Je viens de lire avec plaisir, j’ai aussi  des objectifs argentiques du temps des OM1 et 2 et ce fameux Zuiko 50mm macro à lentilles flottantes et plein de bagues pour la macro.Je suis un peu déçu par le numérique en macro, mais je bricole et ça prend forme, j’hésite à acheter une bague pour adapter les objectifs argentiques sur l’APN par manque d’information, mais tes bricolages me font penser que finalement le risque n’est pas énorme.Merci, tu fais de belles photos !

framboisine 17/09/2008 23:56

je reviens sur ton blog après une longue absence; je viens de me renseigner sur les techniques de macro, je me risque dans ce nouvel univers, avec un nikon D40 mais sans tes perfectionnements techniques exceptionnelsJe balbutie mais j'y prends un plaisir fou.ma balade dans ton monde me laisse pantoise, éblouie, tes photos sont d'une perfection jamais admirée. Chapeau l'artiste, Très amicalement, d'objectif à objectif, Fanfan du Fatras

Franck 08/12/2006 21:11

Je me complique la vie, c'est dingue !!!  Moi d'abord je dresse la bête pendant des heures, des jours, des mois parfois ! Puis quand elle est au point je lui demande de poser et surtout de "NE PLUS BOUGER !!!", pfff !!! Si j'avais su qu'il fallait seulement un bon matériel pour avoir du talent... Mais alors ? Pourquoi il sont si rare les bon blogues comme celui-ci ? A mon avis y'a autre chose que le matériel !

mkdeo 05/09/2006 23:13

Ah ouais, t'utilises carrement une télécommande!! Quel pro !