La Plume et l'Océan

Publié le par LAFONT

Dernier volet consacré à mes photos de cet été, la Bretagne, quelques jours dans la région de Quiberon (Morbihan). Une petite conjonction macrocosmique entre la Mer et la Plume m'a donné la matière de cet article.

Je remercie mes amies et amis blogueurs :


dont les photos sur la mer et la Bretagne ont étendu ma perception sur le sujet.
Bon voyage, je vous retrouve à la fin de l'article !

L'océan déplie et replie son manteau bleuté et scintillant au rythme des marées, sa peau translucide transpirante d'écume palpite sous les battements insensés et incessants du coeur de l'astre d'argent, phare cosmique dressé au dessus des tempêtes.

 

Aux confins des ténèbres impénétrables, sur la frontière ténue opù les éléments se joignent et fusionnent en de confuses énergies, une étoile est née, et diffuse des milliers de filaments qui cherchent la lumière. La Vie appelle la Vie, comme le crépuscule attire les ombres pour une étreinte nocturne.

 

La plume, lisse et fuselée, a longtemps voleté au gré des vents marins. L'oiseau qui l'a perdu est désormais plus léger, lorsqu'il se posera, sur la terre incertaine d'une contrée lointaine, une pensée fugitive lui rappelera son absence. la Plume, lisse et fuselée, gît, frêle et légère, sur le granit froid que l'onde a caressé dans un long soupir avant de refluer dans l'ombre d'un regret.

 

La Plume a d'autres compagnes, égrenées aux gré des caprices des vols et des vents tourmentés. Elles se déploient comme des fleurs marines, et, coquettes, étalent malicieusement leurs ramures comme des éventails. Le fin duvet qui précède leur attache délicate oscille au moindre souffle, aussi ténu qu'un nuage.

 

Transie et grelottante, la Plume a subi l'assaut d'une vague glacée. Une multitude de petits bras froissés qui se tordent et gémissent en silence, se plaque contre la pierre rugueuse qui les égratigne.

 

Dans l'attente de l'onde inexorable qui les emportera dans un dernier voyage, les Plumes, déracinées et privées à jamais d'un envol salvateur, contemplent le monde aride que lèche l'océan, monstre liquide à l'haleine salée, à qui elles ont désormais confié leur destin.


Je vous remercie de votre fidélité et de vos commentaires et vous souhaite une bonne fin de week-end !
Amitiés à toutes et à tous

YVES

Publié dans Mes photos macro

Commenter cet article

Osmanthe 27/11/2006 11:25

Je reviens me perdre dans tes superbes photos .Je te souhaites une très belle semaine , bisous .

lecracleur 21/10/2006 15:53

Materiel de potierfou :  CANON 500  +obj 28/80 aspherique ,macro (argentique)  et un lumix panasonic fz7 (numerique) pour le s photos de sports 

Roland 13/10/2006 21:25

Dit moi Yves, les propriètaires des plumes tu les a mangés ? Je te souhaite un super week end.
Roland

Kri 04/10/2006 11:22

Bonne journée

plumette 29/09/2006 18:26

Encore et toujours aussi beau et puis ces plumes ... !!!, toutce que je ressens est dans le titre d'une extrême poésie.
Bon week-end et gros bisous.