Fragments de rêves

Publié le par LAFONT

Je suis en train de trier les nombreuses photos ramenées de l'été qui s'achève. Certaines m'ont raconté une petite histoire, fragment d'existence saisi et gelé dans une carte mémoire. je vous les livre en vrac, elles s'enchaînent ici comme des souvenirs épars, grattés sur la paroi rêche de la muraille du Temps, sans relation particulière entre elles.

Nous sommes pérpétuellement à la recherche d'une trame commune, de repères visibles et rassurants qui montrent la route à suivre. Lorsque parfois nos souvenirs lointains résurgissent, comme des remous dans un étang profond, ce sont des images, des parfums, des voix, pâles fantômes dont le défilé n'est peut-être pas le fruit du hasard. Laissons alors l'imaginaire matérialiser le songe, relier l'indéfini, et laissons nous emporter dans le torrent des rêves.

Pour transcrire la partition de leur chant, les hirondelles musiciennes se perchent sur des fils ténus mais robustes, artefacts humains qui traversent le ciel. Elles se laissent inspirer, attentives, par les vibrations électroniques qui parourent la portée.
Les initiés au solfège liront avec moi : "Fa-Fa-Ré-Si-Fa" .
Si on jour nous avons le courage de les suivre toute une journée, c'est une symphonie que nous lirons, oeuvre grandiose et éphémère, qui se détruira d'elle-même au moindre bruit effrayant ces oiseaux notes !

 


Un peu plus bas, agrippée sur une ultime frondaison, la libellule écoute la musique du monde qui l'environne. Ses ailes diaphanes frémissent et vibrent sous la brise. Son abdomen démesuré se tord comme un archet sur des cordes invisibles pour garantir un équiblibre délicat et précaire. Ses yeux sphériques demesurés lui renvoient des éclairs de couleurs indicibles, par des milliards de facettes qui sont autant de miroirs disposés autour de l'insecte.

 


Le souffle du vent d'ouest a déposé une feuille de mimosa au coeur du géranium. ce dernier a accueilli l'humble visiteuse sur sa peau satinée, où elle s'est assoupie. En attendant l'automne, ils se racontent des histoires de feuilles, de tempêtes et de printemps qui se transmettent depuis des générations de floraisons.

 


Il était une fois un monde gris, peuplé d'idées noires, de pensées sombres et de souvenirs ténébreux. Une petite graine venue d'on ne sait où tomba du ciel, comme un météore, et plongea dans le sol de ce monde triste. Son arrivée se traduisit par un éclair de lumière, un peu comme une étoile filante.
C'était un phénomène absolument inédit, mais personne ne le remarqua, car les yeux étaient opaques, à force de vivre dans un éternel crépuscule. La vitalité de la graine la fit germer, dans les profondeurs minérales, ses racines se multipliaient à grande vitesse et une tige verte se mit à monter jusqu'à percer la surface grise. C'est alors qu'elle fleurit brusquement, dans une explosion colorée qui se répandit partout. la force crue de la couleur dessilla les yeux des habitants, un moment éblouis, ils sentirent alors une chaleur les envahir, leur regard se tourna vers la Fleur, nouveau soleil de leur monde, et ils la vénérèrent pour l'éternité, comme une Déesse de la Vie.

 


Je rompts provisoirement avec mon rythme hebdomadaire,eh oui, on est pas samedi, mais mercredi !

  Il est parfois bon de remuer certaines habitudes  !

Je vous remercie beaucoup de vos commentaires et de vos visites. je remercie également mes amis blogueurs et non blogueurs de leur fidélité.

Chaque semaine m'apporte le plaisir renouvelé de vous lire, et de découvrir vos articles.

A bientôt et fin de semaine

YVES

Publié dans Mes photos macro

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Patrick 24/09/2006 11:41

Dimanche, journée propice aux promenades et découverte de cette page.
Trés belle série,

marie-claude 15/09/2006 15:39

je viens à nouveau de visiter tes photos et je suis enchantée, par les récits, beaucoup d'imagination ,c'est un plaisir !!!Les macros ,comme la mante religieuse , pas sympathique  , pas non plus belle à regarder, je l'aie pris moi aussi ,mais en moins grand , avec toi, on voit les moindres détails ...
Bonne continuation !!bon week-end .

Lasidonie 11/09/2006 09:44

Je découvre ton site avec un com, c'est...epoustouflant. La photo est pour moi un passe-temps de choix, mais à un petit niveau ! Je reviendrai. ! sido

:0071: MOYRA :0071: 08/09/2006 19:01

Vénérons donc comme il se doit la splendide déesse de vie qui est robuste et fragile à la fois. Merci Yves pour ces beaux récits qui agrémentent des images de rêve. J'ai "regardé" tout mon retard mais pas assez de courage et de forces pour tout commenter. Gros bisou et bon week-end.

magnetique 08/09/2006 15:24


 En comparant l'image avec celui des textes parallèles, on s'aperçoit que les désirs passionnés se confondent pour une transformation de notre équilibre intérieur.....superbe......Amitié sincère