La princesse et le printemps

Publié le par LAFONT

Il était une fois une princesse qui vivait dans un pays lointain. Le printemps était la seule et unique saison qui régnait sur cette contrée. La princesse passait ses journées baignée du parfum suave des nombreuses fleurs qui croissaient en toute tranquillité, exemptes de toutes ces saletés qui polluent nos nappes phréatiques.
Le temps s'écoulait comme une brise légère et sans fin et le jardin s'étendait d'année en année. Cette croissance lui fit atteindre les limites du pays, et se il se heurta à un mur épais et élevé. Les fleurs stoppèrent alors leur progression et commencèrent à se serrer les unes contre les autres, anarchiquement, et formèrent une jungle impénétrable aux frontières du jardin.
Inquiète, la princesse s'en alla consulter le Roi des Nains, qui régnait dans le sous sol du royaume. Tout en l'écoutant, ce dernier se grattait le menton et se tirait fébrilement les poils de la barbe, signes d'une intense réflexion.
La princesse attendait une réponse rassurante, mais le Roi des Nains plissa son front et cligna des yeux plusieurs fois, signe d'une croissante perplexité. Il se leva, prit la princesse par la main et ils marchèrent des heures et des heures à travers la végétation luxuriante. Ils atteignirent enfin ce mur étrange qui ceignait l'enceinte du jardin. Une lueur orangée sur le mur attira alors leur regard. Un étrange objet luisait faiblement dans un clignotement régulier.
Intrigué, le Roi des Nains approcha sa tête de l'objet, et entendit une sorte de sifflement qui s'en échappait. Il le saisit délicatement et l'approcha de son oreille aux longues pointes velues. Les Nains ont une ouïe très fine, vous le savez bien.
"BIP - BIP - BIP - Vous avez un nouveau message, veuillez vous rendre à l'entrée principale".
 Visiblement surpris, le Roi des Nains tendit l'objet parlant à la Princesse qui à son tour écouta cette voix venue de nulle part. Ils continuèrent leur progression le long du mur, et virent alors apparaître un grand portail métallique. A la droite de ce dernier était fixé un coffret bleu, muni d'une ouverture qui dégorgeait de papiers divers. Dans la main de la princesse, le petit objet se mit à vibrer frénétiquement, et hurla d'une voix suraïgue :
 "BIP - BIP - BIP - Messagerie saturée, tapez sur <étoile> pour libérer de l'espace".
Quels secrets contient cette mystérieuse boîte aux lettres ?
Que va devenir le jardin de la Princesse ?
Qu'est ce qui se cache au delà du mur ?

Vous n'aurez pas les réponses en consultant un quelconque 118, mais en lisant ici la suite de ce conte de printemps la semaine prochaine !

A bientôt, je vous souhaite un bon week-end et une excellente semaine.
YVES

Publié dans Mes photos macro

Commenter cet article

Ruby 29/04/2006 06:04

Coucou Yves!Me revoilà après une longue absence : ) Et je découvre avec plaisir ton histoire. Elle est bien écrite et originale. On se demande vraiment ce qui va arriver. J'adore le Roi des Nains. hi,hi! "... se tirait fébrilement les poils de la barbe, signe d'une intense réflexion." "... plissa son front et cligna des yeux plusieurs fois, signe d'une croissante perplexité." C'est fort bien amené. Ça me fait sourire : )Merci Yves. Je m'en vais lire la suite.Bises,Ruby

louvemisss 21/04/2006 20:59

Elles sont toujours intéressantes tes photos, j'aime bien !
Passe un bon week end ;-)
Bonsoir,
la misss.

Fabienne 18/04/2006 14:39

Bonne semaine que tout se passe bien après ce long week end ! bisou à toi

lili :0091: 16/04/2006 17:23

bon dimanche de Paques avec des gros :0010:

Marymorgan2 15/04/2006 23:56

Etant en vacances jusqu'à ce soir, je découvre seulement cette magnifique histoire...hum , j'ai l'avantage de pouvoir lire la suite immédiatement ;-)
J'y cours!
Bises
MM